2020, «annus horribilis» pour l'économie française

Par

Le PIB français a reculé de 8,3 % en 2020, un chiffre inédit depuis 1949. Le deuxième confinement a certes été moins douloureux que le premier, mais la crise économique et sociale ne fait que commencer. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

2020 restera dans l’histoire économique de la France. Ce vendredi 29 janvier, l’Insee a annoncé que le PIB avait reculé de 8,3 % sur l’ensemble de l’année dernière. C’est certes une chute un peu moins forte que ce que la majorité des économistes, et le gouvernement, redoutaient. Cela n’en reste pas moins la plus forte baisse depuis le début du calcul du PIB en 1949, et, sans doute, une des plus fortes chutes enregistrées par le pays en temps de paix. C'est aussi plus de deux fois la chute annuelle enregistrée en Allemagne en 2020 (– 3,9 %).